Retour Page Accueil                 Photos Barrage de l'Aigle

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
GROUPEMENT DE RÉSISTANCE du barrage de L'AIGLE
GROUPEMENT DE RÉSISTANCE du barrage de L'AIGLE

 

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c'était qu'du cinéma
Le ciel redevenait sauvage
Le béton bouffait l'paysage, d'alors

Les loups sont entrés dans Paris

 

Attirés par l'odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss', liesse et bombance
                                                  Dans ce foutu pays de France
                                                  Jusqu'à c'que les hommes aient retrouvé
                                                  L'amour et la fraternité

 

                                                        Les loups sont sortis de Paris
                                                  J'aime ton rire, charmante Elvire
                                                  Les loups sont sortis de Paris

 

                                                                                          Serge Reggiani

 

  Pays d'art et d'histoire

Hautes Terres Corréziennes et Ventadour

Parcours Barrage de l'Aigle

 

Découvrez le dernier dépliant "Parcours" consacré au Barrage de l'Aigle, sur la commune de Soursac et entre Corrèze et Cantal.

Les dépliants sont disponibles dans les Offices de tourisme de Haute-Corrèze, au Pôle Culturel Clau del País à Meymac et à la baraque d'accueil à Aynes (Chalvignac).

 

Vous pouvez également le télécharger sur le site internet :

 

https://www.pahcorrezeventadour.com/

 

Parcours_Barrage_Aigle_web.pdf
Document Adobe Acrobat 582.6 KB

A Pléaux ou il dirigeait les chantiers d'une grande société de force et lumière électrique "La Forclumʺ, Jean-Robert Chavot (Patrice) comprit vite que la région était propice à l'établissement d'un maquis tant par la proximité au Sud des rives escarpées de la vallée de la Maronne de ses nombreuses et épaisses forêts (Enchanet, Les Estourocs) que de nombreux patriotes qui y demeuraient.

Aussi dés la fin de l'été 1943, Patrice prit contact avec le commandant

André Decelle (Didier) responsable du groupe de résistance du barrage de l'Aigle et se mit immédiatement à sa disposition

 

Le 6 juin 1944, Raymond Soulas (Bertrand) commandant une compagnie de 50 hommes recrutée parmi les cadres et les ouvriers du chantier de la Maronne les rejoint.(Usine de Saint-Geniez-Ô-Merle  19)

 

ci-dessous Citation à l'Ordre des F.F.I.

N°154   2e Section Compagnie BERTRAND  (Groupement EYNARD)  Voir la Page

Le chef Militaire des F.F.I. d'Auvergne

P.O. le Chef d'Etat-Major  MORTIER

La 2e section de la Compagnie BERTRAND, comprenait, en Août 1944, les militaires suivants:

Sous/Lieutenant WARLUZEL Chef de Section

Sergent-Chef MARRON Adjoint au Chef

Caporal-Chef Jules ESCALON Mort pour la France (dit FRANCIS)

Caporal-Chef DERIVE

Caporal  COUDERT Raymond (ancien maire de St Privat)

Volontaires : LAZZAROTO, LOUDIERE, FAUGNER, MORVAN Mort pour la France, LELONG Mort pour la France, BONA Hugues Mort pour la France, AUBIGNAC René, CHAMPEL, RAVEL, BONA  Jean, BERTRAND  Jacques (Prisonnier)

ZUCCA José né le 25/11/1925 à St Julien le Pèlerin (19 ) ,  AVIAS, VESSIER,  VALADE Henri, VALADE René Mort pour la France, FAURE,  BORDES

Chef de Bataillon PLAYE

 

Je cherche à identifier les personnes qui sont sur cette photo, la plupart étaient originaires de la Xaintrie.

Certains sont mentionnés dans le texte ci-dessus

Pouvez-vous m'aider ?? Alain AUBIGNAC

Groupement de Résistance du  Barrage de l'Aigle  site Xaintrie-Passions / document CCAS
Groupement de Résistance du Barrage de l'Aigle site Xaintrie-Passions / document CCAS

 

Sur les rives et contreforts de la  "rivière Espérance"

Le Barrage de l’Aigle – entre Corrèze et Cantal

 

Situé sur la Dordogne, entre Corrèze et Cantal, le barrage de l’Aigle doit son nom à un rocher qui le surplombe, appelé rocher de l’Aigle. Il pourrait être dû à la population de rapaces qui vivent dans la région ou à son nom occitan : « lour roc qui biu l’aigue » signifiant le rocher qui boit l’eau.

 

C’est en 1935, juste avant la guerre, que la construction de ce grand barrage hydroélectrique, qui doit retenir les eaux de la Dordogne, est lancée

Censé se terminer en 1942, le chantier ne sera achevé qu’en 1945 et le barrage inauguré le 15 octobre, bien après la capitulation allemande. L’ouvrage est titanesque : 92 mètres de haut et 289 de long. Mission accomplie !

 

Encadrement

 

Les ouvrages ont été réalisés sous la haute direction de Monsieur COYNE, inspecteur Général des Ponts et Chaussés avec  le concours de Monsieur MARY, ingénieur en Chef  des Ponts et Chaussées, qui a assumé à partir de 1942 le rôle de Directeur des Services Techniques de la Société ENERGIE ELECTRIQUE DE LA MOYENNE DORDOGNE, et de Monsieur DECELLE, Ingénieur des Ponts et Chaussées.

Monsieur AUDY, Ingénieur des Ponts et Chaussées, a succédé à Monsieur DECELLE en 1945.

Monsieur POUEY-MOUNOU était ingénieur en Chef des Services Électriques et Électromécaniques.

Les études ont été faites par le Service  Technique des Grands Barrages fonctionnant comme Direction Technique de la Société E.E.M.D. sous la direction de Monsieur BELLIER. L'Usine a été confiée au Bureau d'études  SECHAUD & METZ. Toutes les dispositions de détail ont été mises au point par le Bureau d'études des Entreprises BALLOT, sous la direction de Monsieur GUERRIER, puis de Monsieur SUMEREAU.

 

La Direction du chantier a été assurée par Monsieur PFAFF, aidé de MM, CAPITAINE, FONTAN et BONNET. Monsieur CAPITAINE a succédé à Monsieur PFAFF en 1945.

 

En résumé, la liste du personnel du chantier s'est établie comme suit :

 

* Monsieur PFAFF : de 1936 à 1945.

* Monsieur CAPITAINE : Adjoint à Monsieur PFAFF de 1936 à 1945,  Chef de Chantier de 1945 à 1946, Chef d'arrondissement depuis 1946.

* Monsieur BONNET : Adjoint à Monsieur PFAFF, de 1939 à 1942

* Monsieur FONTAN : Adjoint à Monsieur PFAFF, puis à Monsieur CAPITAINE à partir de 1937

* Monsieur DHONNEUR : Chef du laboratoire en 1938 et 1939 et adjoint à Monsieur CAPITAINE de 1948 à 1950

 

Par ailleurs, on trouvera ci-après la liste des conducteurs de travaux, surveillants, chefs d'équipe de régie, etc.

 

* Monsieur BOUROT : Conducteur de Travaux ( Barrage - Maquette - Pont de Vernéjoux  ) du 01/10/1940 au 30/06/1948

* Monsieur SALAGNAC : Conducteur de Travaux ( Barrage ) du 06/10/1942 au 08/10/1948

* Monsieur IMBERNON : Conducteur de Travaux ( Barrage - Injections - Usine ) du 03/01/1942 au 30/04/1950

* Monsieur LOUBET : Surveillant ( Barrage ) du 12/01/1940 au 15/02/1948

* Monsieur RYCHEN : Surveillant ( Travaux préparatoires - Carrière de Valette ) du 27/07/1936 au 28/02/1949

* Monsieur MARTIN : Surveillant ( Travaux préparatoires ) du 16/09/1939 au 15/11/1942

* Monsieur COUDERC : Serveillant ( Carrière Aynes et Usine à béton ) du 25/03/1942 au 31/12/1948

* Monsieur VALIBUS : Surveillant ( Usine à béton ) du 08/04/1942 au 31/08/1947

* Monsieur MEUNIER : Surveillant ( Usine à béton ) du 01/12/1942 au 31/03/1947

* Monsieur LAQUEILLE : Dessinateur-Métreur ( Barrage ) du 01/08/1941 au 31/12/1948

* Monsieur OLIVIER : Conducteur de travaux ( usine et Barrage ) du 01/11/1940 au 30/09/1942

* Monsieur MASSON : Conducteur de travaux (Usine ) du 01/02/1941 au 31/01/1946

* Monsieur MAURY  : Conducteur de travaux ( Usine ) du 29/10/1941 au 30/04/1945

* Monsieur PERIER : Conducteur de travaux ( Usine) du 03/01/1942 au 31/04/1947

* Monsieur PAQUET  A : Aide-Conducteur de Travaux ( Usine ) du 01/07/1940 au  31/10/1950

* Monsieur CROUTE : Aide-Conducteur de Travaux ( Usine ) du 23/10/1944 au 15/16/1946

* Monsieur PAQUET  j : Surveillant ( Travaux préparatoire et Usine ) du 01/06/1936 au 30/05/1949

* Monsieur MALBEC  : Surveillant ( Usine )  du 07/12/1936 au 31/10/1950

* Monsieur GACHON : Surveillant ( Usine - Poste des transfos ) du 16/02/1937 au 30/09/1947

* Monsieur RAYNAL : Surveillant ( Montage conduites forcées et vannes) du 01/03/1940 au 31/01/1948

* Monsieur BREUIL : Surveillant ( Usine ) du 31/08/1942 au 31/10/1948

* Monsieur BESSOUAT : Conducteur de Travaux ( Cités - Routes - Pont de Saint-Projet ) du 01/05/1935 au 30/04/1947

* Monsieur BAYLE : Surveillant ( Cité ) du 17/08/1936 au 31/10/1948

* Monsieur MEJECAZE : Chef de Laboratoire du 10/11/1941 au 30/09/1943

* Monsieur DIERNAT : Chef de Laboratoire du 01/12/1941 au 31/12/1948

* Monsieur WULFART : Agent Technique ( Témoins sonores ) du 15/03/1944 au 15/06/1949

* Monsieur MARTINEZ : Chef d'équipe ( Travaux préparatoires - Galerie ) du 26/06/1936 au 04/09/1939

* Monsieur LAURENCIO : Chef d'équipe ( Travaux préparatoires - Galerie ) du 04/08/1936 au 21/12/1939

* Monsieur ALCON  : Chef d"équipe ( Travaux préparatoire - Galerie ) et chef d'équipe Régie du 17/12/1936 au 31/10/1950

* Monsieur PEREIRA : Chef d'équipe ( Travaux divers de charpente ) du 21/12/1936 au 31/10/1950

* Monsieur TEULIÉ  : Chef d'équipe (Travaux divers de charpente ) du 30/07/1937 au 30/09/1944

* Monsieur IMBAULT : Photographe du 01/07/1940 au 31/10/1950

Les ingénieurs de l’EDF et des entreprises sous-traitantes du barrage de l’Aigle viennent se restaurer à l’auberge Rivière Bayle
Les ingénieurs de l’EDF et des entreprises sous-traitantes du barrage de l’Aigle viennent se restaurer à l’auberge Rivière Bayle

Le barrage de l’Aigle est, après Marèges, la seconde étape de l’aménagement hydroélectrique de la Dordogne en amont d’Argentat. Entrepris en 1939, le chantier est dirigé par André COYNE  et Marcel MARY , dans le cadre du Service Technique des Grands Barrages (S.T.G.B.) replié de Paris à Mauriac (Cantal) après 1940. La construction se poursuit après l’armistice, avec pour chef d’aménagement André DECELLE , ingénieur des Ponts et Chaussées et prisonnier évadé.
Dès 1940, à l’initiative du Commandant Pierre ROUSSILHE , des véhicules et du carburant de l’Armée sont transférés au chantier du barrage et échappent aux réquisitions de l’occupant. Ainsi, malgré les nombreuses difficultés d’approvisionnement, l’équipe de direction était décidée à poursuivre la construction, convaincue que les mauvais jours ne dureraient qu’un temps et que la France libérée aurait besoin de ressources énergétiques nouvelles.
Le chantier, dès ses débuts, accueillit, parmi les travailleurs, des prisonniers évadés, des patriotes mortifiés par la défaite de 1940 et des militants antifascistes venus d’Espagne, d’Italie ou d’ailleurs.
En 1942 se fait jour le projet de faire participer l’équipe du barrage à un réseau clandestin ; cela débouche, après l’invasion allemande en zone sud, sur la nomination d’André DECELLE  comme délégué départemental de l’O.R.A. pour le Cantal, sous le pseudonyme de DIDIER. Le réseau s’enrichit notamment de la venue, en 1943, d’élèves des Ponts et Chaussées réfractaires au Service du Travail Obligatoire (S.T.O.).
Grâce à plusieurs parachutages et à l’établissement d’une liaison radio avec Londres, le réseau remplit au bout du compte la mission qui lui a été fixée : préparer les conditions de vastes rassemblements de volontaires prêts à entrer dans la lutte active lorsque le signal leur serait donné

 HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

André Decelle
(Commandant Didier dans la Résistance)



André Decelle est né le 29 juillet 1910 en Lorraine, à Pont-à-Mousson.
Ancien Élève de l'École Polytechnique puis de l'École Nationale des Ponts et Chaussées, il a tout d'abord été Ingénieur au Service Technique des Grands Barrages. De 1940 à 1945, il fut chargé de l'étude de l'équipement hydraulique de la Dordogne. Simultanément à ses activités officielles, ce résistant de la première heure, prisonnier évadé en août 1940, constituait et dirigeait, dans la clandestinité, le Bataillon Didier qui, composé des cadres et des ouvriers du chantier du Barrage de l'Aigle, participa activement à la libération du Massif Central et poursuivit les combats jusqu'en Côte d'Or.
Après avoir exercé, de 1945 à 1950, les fonctions d'ingénieur d'arrondissement puis d'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées du Département de la Seine, ainsi que de Conseiller Technique du Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme, il entra à Électricité de France qui venait d'être créée quatre ans auparavant. Successivement Directeur de la Région d'Équipement Hydraulique Alpes III basée à Marseille, puis Directeur de la Distribution Mixte E.D.F.-G.D.F., puis Directeur Général Adjoint d'E.D.F. Il accéda au poste de Directeur Général d'E.D.F. en 1962. Cinq années plus tard, en désaccord avec certaines options gouvernementales dans le domaine de l'énergie nucléaire, il demandait à être relevé de ses fonctions. Nommé alors Conseiller d'état, il devenait en 1968, Président du Conseil d'Administration de l'Aéroport de Paris, puis, en 1970, Président de cet Établissement. L'année 1975 le voyait atteint par la limite d'âge.
Il n'en poursuivit pas moins ses activités professionnelles, en devenant alors Président de Garonor, très importante organisation de stockage, de manutention et de distribution des marchandises transportées par route, implantée au nord de Paris.
Son expérience considérable et multiple, ainsi que ses profondes qualités humaines, lui ont valu, tout au long de sa prestigieuse carrière, d'être appelé à assumer parallèlement, en France et dans le monde, des responsabilités fort variées, telles que sa participation au Conseil de Perfectionnement de l'École Centrale des Arts et Manufactures, à la Commission de Transfert de l'École Polytechnique, à un jury de sortie de l'École Nationale d'Adminis¬tration, et sa présidence de l'Union Internationale des Producteurs et Distribution d'Énergie Électrique, de la Société pour le Développement de l'Électricité en Afrique et à Madagascar, et du Comité de Parrainage de l'École Supérieure Interafricaine d'Électricité à Abidjan.
Organisateur méthodique et déterminé, sachant écouter puis décider, doué d'une force de caractère peu commune, remarquable esprit de synthèse aussi bien que d'analyse, concis et précis dans ses actes comme dans ses paroles, détestant la médiocrité et les honneurs, aussi bienveillant et indulgent pour ses collaborateurs qu'il est exigeant de sa propre personne, ayant un sens aigu de l'honneur, toujours disponible pour ses amis, cet homme exceptionnel fait l'unanimité à son sujet.
Combien d'ingénieurs peuvent se glorifier d'avoir donné à la France des réalisations telles que le barrage de l'Aigle sur la Dordogne, le barrage de Serre-Ponçon sur la Durance, l'aérogare d'Orly-Ouest, l'aéroport de Roissy I, les études complètes de Roissy II ?


André Decelle est titulaire de la Médaille de la Résistance, Commandeur de la Légion d'Honneur, Grand Officier de l'Ordre National du Mérite.

"L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été
Je twisterais les mots s'il fallait les twister
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez
"

 

                   Jean Ferrat

 

. Quand le conflit éclate, l’occupant donne son feu vert pour que les travaux se poursuivent. Sans se douter une seconde que le chantier cache un foyer de la résistance locale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le barrage de l’Aigle abritait clandestinement l’ORA (Organisation de résistance armée) du Cantal : du coup, il n’a jamais produit un seul volt pour les Allemands.

 

  A l’initiative de l’ORA du Cantal, des prisonniers évadés, des militants antifascistes espagnols ou italiens, des maquisards, se cachent sur le site parmi les 1 500 travailleurs. Malgré les rafles régulières, les résistants parviennent à mener à bien leur principale mission : ralentir au maximum la progression des travaux afin de ne pas fournir d’électricité aux Allemands… tout en avançant suffisamment pour que le barrage soit opérationnel quand la France sera libérée.

 

« Il est, pour toute existence, des lieux privilégiés dans le souvenir.

Singulier destin que celui de ce chantier qui a dû, longtemps,

se taire et travailler, se doutant confusément qu'il était promu à

un grand dessein. Puis, brusquement passer du rêve à l'action. »

 

             André Decelle.

 André Decelle (Commandant Didier dans la Résistance)
André Decelle (Commandant Didier dans la Résistance)

HOMMAGE AU

GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

Rendre hommage à ceux qui ont résisté à l'oppression

 

Ces pages  permettent de rappeler aux jeunes générations l'engagement des hommes et des femmes qui se sont levés contre l'occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy

 

Hommage à tous ces héros de la Résistance mais aussi plus globalement à tous ceux qui sont morts pour la France, c’est parce qu’ils se sont battus pour nos valeurs, pour que la France soit cette terre de liberté, d’égalité et de fraternité

 

Hommage aussi à toutes celles et tous ceux qui sont morts en déportation, Mais la Résistance n’a pas concerné que ces Grands Hommes honorés régulièrement par la République. Sur tous les fronts ce sont des milliers d'anonymes comme au Barrage de l'Aigle qui ont poursuivi le combat.

 

Comme le disait le Général de Gaulle, cette Résistance a eu « ses hauts, ses bas, ses erreurs et ses grandeurs, ses défaillances et ses triomphes, mais elle était unie et indivisible comme la France qu’elle représentait ».

 

Aujourd’hui nous pensons à eux,

à tout ce que nous leur devons collectivement.

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

 Rapport succinct sur l'activité du Groupement de Résistance du

Barrage de l'Aigle

Chef du Groupement : Monsieur DECELLE  .

 

*******

ALLOCUTION D'André DECELLE

Ex commandant du Bataillon FFI

du Barrage de l'Aigle

Le 6 Juin 1984 à la centrale EDF de l'Aigle

 

Voir la Page         

 

*********

 

Groupement de Résistance du Barrage de l'Aigle 
Les compagnies Nord-Africaines du barrage

 

 Dans ses souvenirs, l’ingénieur André Decelle, alias « Commandant Didier », évoque cette période de la guerre, où chargé de la réalisation du barrage de l’Aigle sur la Dordogne, ceci sous la direction des ingénieurs en chef André Coyne et Marcel Mary, il aborde le chapitre de la résistance à l’occupant.

 

 Un certain nombre de travailleurs nord-africains étaient employés sur le barrage. Leur effectif était fluctuant allant d’une cinquantaine à une centaine d’hommes, car cette main d’œuvre était souvent déplacée d’un chantier à l’autre. La plupart étaient d’anciens prisonniers de guerre des troupes coloniales, que les Allemands avaient libéré au titre du travail par réquisition. Ils logeaient dans le secteur du Moulinot que l’on surnommait « le Maroc ». C’est à partir de ces hommes, tous volontaires, que furent créées deux compagnies de combat FFI, l’une au sein de l’ORA pour le Cantal, l’autre au sein des FTP pour la Corrèze.

Nouveau le 14/11/2021       Voir la page

 

Souvenirs de José ZUCCA  96 ans

Né le 25/11/1925 à St Julien le Pèlerin (19)

Mécanicien à l'Usine de St Geniez Ô Merle (19)

2e section de la Compagnie BERTRAND            (Groupement EYNARD)

        Sous/Lieutenant WARLUZEL Chef de Section .

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

L’effectif était ainsi réparti :

 

-  État-major : 36 hommes affectés au PC dont, commandant André Decelle (Didier) ayant remplacé le chef d’escadron Roussilhe (Ambord), Lieutenant Roger Walther (Valentin), officier transmissions, Lieutenant Roger Freyd (Fred), officier d’état-major, volontaire Léon Beynel (Léon) et (Mercier) (volontaire X), secrétaires.

-  Compagnie Bruno : 122 hommes aux ordres du Capitaine Poirier (Bruno).

-  Compagnie Bernard : 135 hommes aux ordres du Capitaine Bouchot        (Bernard).

 - Une réserve au barrage de l’Aigle et à Mauriac : 44 hommes sous les ordres du Lieutenant Raynal et du Sergent-Chef Ganne (Gardiens du barrage).

-  Compagnie des services (auto, transmissions, ravitaillement, santé) : 65 hommes aux ordres du Lieutenant Audy.

 

Éléments étrangers :

 

-  Deux compagnies espagnoles de 75 hommes aux ordres des Capitaines Montoliu Del Campo et Manuel Barbosa.          

-  Une compagnie polonaise de 100 hommes sous les ordres du Capitaine Teuer.                   

- Une compagnie nord-africaine de 100 hommes qui rejoindront plus tard individuellement ou en groupes les maquis Gao et Dakar de la Corrèze, le maquis Chouan de la Haute Vienne et le bataillon nord-africain ORA du Puy de Dôme.

-  Une compagnie indochinoise (non constituée à terme).

 

Texte Chef du Groupement : André DECELLE  .

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

Les Allemands étaient chez moi On m'a dit "Résigne-toi"

Mais je n'ai pas pu
Et j'ai repris mon arme

 

“Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur.”

                              Jacques Prévert.

 

 

 http://lesresistances.france3.fr/documentaire-mcm

 

Pour compléter la connaissance de l'histoire du Maquis, et surtout de ceux qui l'ont écrite, nous recherchons tout document, photo, dessin, ... relatif au groupement du Barrage de l'Aigle.

Nul doute que les archives familiales des anciens maquisards comportent des traces (même minimes en apparence) qui voient rarement le jour, et qui apporteraient une pièce de plus à ce grand puzzle de la reconstitution historique, et du partage de la mémoire.

Une copie numérique de bonne qualité suffit et peut être transmise par courriel.  

                  Je vous remercie et vous souhaite une bonne santé

                                                                                                

 GROUPEMENTS DE RÉSISTANCE

DU BARRAGE DE L'AIGLE

 

Bataillon Didier                     Voir les 2 Pages


Compagnie Bruno                 Voir les 2 Pages

 

Compagnie Bernard              Voir la Page

 

Compagnies Espagnoles       Voir les 5 Pages

 

Compagnie Polonaise            Voir la Page        

 

Compagnies  FTPF                   Voir les 2 Pages

 

Compagnie Eynard                Voir les 3 Pages

 

                                                    Compagnies Nord-Africaines    Voir la Page

 

 

 DES MAQUIS D'AUVERGNE AUX 

  COLLINES DU HARZ

Souvenirs de

Raymond SOULAS par Raymond SOULAS

Juin 1944 - Mai 1945

 

Voir les 2 Pages

 

Fait prisonnier lors d’un engagement dans le maquis du Lioran, déporté le 30 août 1944 de Clermont-Ferrand vers le Struthof, évadé puis repris, il arrive finalement à Buchenwald le 10 septembre 1944

 

          Voir les 3 Pages                  Voir la Page                       Voir la Page

      Compagnie Eynard              Bataillon Didier       Compagnies Nord-Africaines

 Mémorial St-Geniez-Ô-Merle     Militaires de Carrière

                                                        avant 1939

            Voir la Page                    Voir les 2 Pages                   Voir la Page

     Compagnie Bernard          Compagnies F.T.P.F          Liste de 669 personnes

                                                     Barrage de l'Aigle            Mortes 39-45 Dépt Cantal

Voir les 5 Pages

Les ailes de la mémoire

Dévoilées le Samedi 8 Septembre 2012 dans le grand hall  du Barrage de l'Aigle

 Voir la Page

De la Forestie (commune de Chalvignac) au Barrage de l'Aigle

Les 12 & 13 Juillet 1944


       Voir les 10 Pages                   Voir la Page                     Voir les 11 Pages

 Journal Notre Barrage       Buron de la Résistance         Le timbre 1er jour

           1940-1945                               Chalvignac (15)                Maquis Barrage de l'Aigle

          Voir la Page                          Voir la Page                         Voir la Page

Lieux de recueillement    Camp prisonniers Allemands     Opération Cadillac

         Pour les familles                    A Aynes numéro N°134         Groupe de parachutages    

             Voir la Page                   Voir les 2 Pages                  Voir les 5 Pages

      Compagnie Polonaise         Bataillon Didier         Compagnies Espagnoles

 

              Voir la Page                           Voir la Page                      Voir la Page 

   Encerclement du Poste        Des Polytechniciens         Page René RIVIERE

     de Rueyres sur la Truyère              Dans La Résistance        Cantal Au lac de Constance

 

 

 

Descendants des ouvriers du barrage et des maquisards, ayant fait partie du bataillon  "Didier" de l'ORA comptant près de mille hommes dans ses rangs, dont des Républicains Espagnols, Polonais et des Nord-Africains

 

                                      (Environ une trentaine de nationalités) .

 

En constante évolution à la recherche de témoignages, photos ou documents de toute nature relatifs à cette période de la guerre.

Si vous même êtes un descendant de ces combattants pour la liberté.

 

Soyez assurés que nous répondrons à vos demandes dans

les plus brefs délais!

 

 Bien cordialement à vous et mille merci pour vos encouragements.

 

20 Mai 1944 Ordre de mobilisation générale des maquis FFI de la région R6 Auvergne tous confondus
20 Mai 1944 Ordre de mobilisation générale des maquis FFI de la région R6 Auvergne tous confondus

20 Mai 1944 Ordre de mobilisation générale des maquis FFI de la région R6 Auvergne tous confondus pour rejoindre les réduits constitués du Mont Mouchet, de la Truyère et du Lioran.

 

C'est à partir de là que les groupements ORA de Pleaux et du barrage ont rejoint début Juin le col de Néronne et le Puy Violent pour les Espagnols.

Les maquis AS - MUR et FTP ont rejoint les autres lieux cités où ils ont subi les attaques des allemands. La stratégie des réduits défensifs a été un échec, ramenant les chefs des maquis à la tactique de la guérilla.

"Gaspard" était Emile Coulaudon chef militaire des FFI pour la région Auvergne, sous les ordres de Henri Ingrand, Commissaire de la République  Régional désigné par le GPRF du Général De Gaulle.

Le Colonel Fayard (Mortier) de l'ORA était chef d'état major régional de la Division FFI Auvergne.

 

 

 

Le 19/06/2018 Inauguration du Buron de la Résistance

A Chalvignac (15)

 

 

Le Timbre
  Édition Premier Jour le 2, 3 et 4 septembre 2016

                            11 Pages          411 Photos         4 Vidéos


        

        

 

 

 

                                     Journaux originaux 1938, 1939, 1940,

                                     Journal <<Entre-nous>> 07 juillet 1945

                                     1er Armé Française <<Rhin Danube>>

                                     Journal l'ECLAIR 08/05/1945

                                     Architecture Cantalienne

                                     Photos des maquettes

                                     Les Containers des parachutages

                                     Le S.O.E : mais qu'est-ce-donc ?

                                     Les avions du parachutage 14/07/1944              

                                     A l'Aigle ils ont chanté et dansé sur :

                                     Anna Marly

                                     Avis de recherche

                                     Barrage de l'Aigle

                                     Film Lumière d'été

                                     Interprètes du Chant des Partisans

                                     Saint-Paul-des-Landes 2010

   Page Yves POUGET    

   Page Disparition << Commandant Didier >>

   Page René AUBIGNAC

   Page Bernard CARREAU-GASCHEREAU

   Page André COYNE

   Page Juan ESCORIZA MARTINEZ    

   Page José SANTIAGO-PAVON      

                                    Page Marcel BORNET

                                    Page Pierre VALLS

                                    Page Joseph Pierre FANTINI

                                    Page René RIVIERE                      

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

Septembre 1944    Monceau-les-Mines     La Compagnie "BRUNO"

 

 

LECLERCQ Robert, CHAPELLE Antoine, ZASLAWSKY Anatole, BOURRIOT René,

BRIERE Yves, HAMON Michel, CHARPENTIER Jean, MICHEL Charles, THEODORE Robert, DELAUNAY Lazard, PLACHEZ Michel, KONJICK Pierre, DARBOIS Jean-Louis,

CELLUCI Daniel, POIRIER Robert, MALBEC Raoul, DUMONT Pierre, GROULT Bernard

10 Personnes non identifiées

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

LAPEYRE Pierre, DUSSOL Aimé, BERGERON Etienne, DUPORT Aristide,

PEYRALBES Firmin, DELPEUCH Robert, Adjudant VIALANEIX, CONCHON Pierre, JACQMIN Henry, ALCON Paulin, ALCON Manuel, DAYMARD Fernand,

CLEMENCON (Rouletabille), ALVES ? , RABOISSON ?, RAMALHO Auguste,

CLARY Fernand, GENSONI Denis, S/Lieutenant COUDERC Raymond, DAUCIAT Maurice

3 Personnes non identifiées

 

2ième quinzaine de juillet 1944   La section "COUDERC"

Compagnie "BOUCHOT"

Lieu probable: Route du barrage de l'Aigle à la cité d'Aynes

 

HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
A gauche  ASENS VALERA José      A droite José SANTIAGO-PAVON
A gauche ASENS VALERA José A droite José SANTIAGO-PAVON
HOMMAGE AU  GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE
HOMMAGE AU GROUPEMENT DE RÉSISTANCE DU BARRAGE DE L'AIGLE

Reste 8 emplacements

Retour Haut de Page

Création du Site

Xaintrie-Passions

Le 27 Mai 2012

 

Un petit site sans

 prétention, apolitique

 juste pour nôtre plaisir

     et peut-être le vôtre ...

   * Que du Bonheur *

 

  1400 Pages, 

680 Reportages

21000 Photos

répartis dans l'ensemble des rubriques

 

Brochure 2021
brochure_loisirs_2021_juillet_web.pdf
Document Adobe Acrobat 7.2 MB
Argentat sur Dordogne Animations
Argentat sur Dordogne Animations

 

Bienvenus en Corrèze

 La Xaintrie

 

Idéalement situé entre la Vallée de la Dordogne classée Réserve Mondiale de Biosphère par l'Unesco et les Monts d'Auvergne, le Gite de la Bouldoire, attend les amoureux de pêche, vélo, rando à pied ou à cheval, baignade, etc...

Site du Gite La Bouldoire

5-livret-d-accueil-gite-de-la-chenaie.pd
Document Adobe Acrobat 2.4 MB
Facebook La Vie corrézienne
Facebook La Vie corrézienne
La Montagne Tulle-Ussel
Facebook La Montagne Tulle-Ussel
Facebook La Montagne Brive
Facebook La Montagne Brive
Facebook France bleu
Facebook France bleu
La Corrèze
La Corrèze

L’Office de Tourisme situé à

Argentat-sur-Dordogne est ouvert du

6/04 au 2/11

 

Saison (hors 07/08) :

lundi au samedi 10h-12h30 / 14h-18h (fériés 10h-13h)

 

Juillet-Août : lundi au samedi 9h30-13h / 14h-18h30

(fériés et dim 10h-13h)

Site internet

 

 

Et l’Office de Tourisme situé à Saint-Privat est ouvert du 8/07 au 30/08

lundi au vendredi 10h-12h30 / 14h-18h

Office du Tourime de La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie

Jeunes Agriculteurs du canton de Saint-Privat

Petite annonce gratuite

 

Bienvenue

en Xaintrie

 

Gites

Locations

Locations Vacances

Camping à la Ferme
Chambres d'H
ôtes

 

Hébergement

Les restaurants de Xaintrie
brochure_restaurants_2020_web(1).pdf
Document Adobe Acrobat 4.2 MB

Déchetterie de

Saint-Privat :

horaires et accès

Alain AUBIGNAC

Administrateur du site

danielleaubignac@orange .fr

 

Né à Tulle (19)

Famille Originaire

de la Xaintrie depuis 1749

Commune St Privat (19) 

Commune d'Auriac (19)

CommuneTourniac (15)  

     

Mes Passions

La Généalogie

depuis 36 ans

Recherches gratuites en Xaintrie

Correspondant pour

Xaintrie-Passions

 

Bernard BARDI

 

Mes Passions:

Le Dessin (les Pastels)

La Photo : fleurs, insectes,

                 nature, paysages

Le Sport:

   Marathon   

  Triathlon  

 Cyclisme

Le Cèpe de Bordeaux
Le Cèpe de Bordeaux
La Vache de Salers
La Vache de Salers
La Châtaigne
La Châtaigne
Promenades en sous bois
Promenades en sous bois
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
La Faune
La Faune
La Flore (Le Genet)
La Flore (Le Genet)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Les Barrages (Le Chastang)
Les Barrages (Le Chastang)
Les rivières (La Dordogne) Argentat
Les rivières (La Dordogne) Argentat