Retour Page Accueil               Reportages Xaintrie Noire

<< Ceux qui quittent la vie ne meurent pas vraiment tant qu'il y a des gens pour se souvenir d'eux >>

 

Toussaint : L’une des plus petites communes de France

inaugure son cimetière paysager

réalisé entièrement bénévolement par sa population



St Bonnet les Tours de Merle en Corrèze est l’une des plus petites communes de France. Le Conseil Municipal invite régulièrement la population à se mobiliser en participant à des chantiers « citoyens ». Cette action appelée « j’aime ma commune, j’aide mon village » consiste à donner un peu de son temps pour le bien collectif.

« Aide toi, le ciel t’aidera… » ce proverbe convient parfaitement au chantier de bénévoles qui a été mené durant plusieurs semaines par la population de ce village fort de ses 45 âmes. Celui-ci a consisté à remettre en état son ancien cimetière, l’embellir et le rendre plus fonctionnel.

Ce lieu était, jusqu’à l’année dernier, avant cette mobilisation, un espace où terre et graviers mélangés côtoyaient quelques mauvaises herbes vite aspergées d’herbicides. Entre les tombes, sur les sépultures, aucune expression de la vie. Du sable, de la terre, de la mousse, des lichens, des cailloux amoncelés et des talus qui s’écroulaient. Point de vie en ce lieu. La vie pourtant était là, juste aux portes du cimetière…. et si nous permettions que celle-ci entre un peu dans cet endroit ?

Et si l’herbe verte venait combler tous ces interstices morts, ces espaces plein de vide,

Et si nous permettions à des fleurs des champs de venir égayer les talus, le tour de la croix monumentale,

Et si des murets de pierres sèches retenaient la terre qui, à chaque pluie, tentait par tous les moyens de se sauver,

Et si une expression artistique, un peu d’esthétisme, de poésie pénétraient en ce lieu ??? 



 Plus de la moitié de la population a répondu présente à cette invitation et est venue muni de râteaux, pelles, brouettes, motobineuses afin de retirer les vieux graviers mélangés à la terre, niveler le terrain, construire des petits murets de pierres, aménager une allée centrale faite de chaux et de sable, planter des arbustes, semer du gazon et des fleurs rustiques.

L'engagement bénévole,
ne serait-ce pas là une façon d'humaniser
une société qui s'individualise
de plus en plus?

Ce lieu est aujourd’hui entièrement recouvert de pelouse, agrémenté de quelques plantations et bouquets de fleurs et se présente comme l’un des premiers cimetières paysagers de la région.

Ce réaménagement a permis certes d’embellir cet espace mais aussi de le rendre plus simple pour son entretien, sans recours aux produits phytosanitaires (0 pesticides).

Cette implication citoyenne a permis de réaliser une économie de plus de

12 000 € pour la commune.

Des entreprises citoyennes de la ville la plus proche, Argentat, ont souhaité soutenir cette belle initiative en offrant des dons en nature d’une valeur de plus de 1 500 € (plantes, semences, chaux…).

Pour le St Bonnetois, cette réalisation n’aura rien coûté, juste un peu de son temps, de son énergie à entretenir son village, à lui témoigner de son attachement. 

Deux artistes ont aimablement offert une oeuvre. L’un domicilié sur la commune, Bruno Di Rosa installé au Bos a donné l’idée de repeindre en or la croix centrale et Bertrand Cholet, qui lui créera une oeuvre originale qui sera apposée sur le mur extérieur, un haïku (petit poème) sur le thème du temps qui passe, la séparation, le souvenir.

Ce chantier citoyen c’est :

- 340 heures de travail bénévole réalisées (soit 2 mois et demi pour un homme).

- plus de la moitié de la population de la commune qui a donné gratuitement de leur temps.

- 12 000 € d’économie réalisée pour la commune.

- 5 entreprises citoyennes d’Argentat qui ont soutenu financièrement cette initiative par des dons en nature d’une valeur de plus de 1 500 € (Gédimat-Flamary, Syndicat Agricole, Gaec Bendix, Gamm vert, Mr Bricolage) et un porcelainier d’art, Porcelaines Faye à St Maurice les Brousses (87)

- 2 créations artistiques offertes (peinture de la croix monumentale dans le cimetière (B. di Rosa) et installation d’une oeuvre originale à partir d'ardoises et de porcelaines peintes installées sur le mur extérieur (Don B. Cholet).

- 0 € d'investi par la collectivité, pour le citoyen de la commune et aucune subvention publique.

- l'arrêt de l'usage d'herbicides (donc 0 pesticide).

Après l’aménagement paysager de l’ancien cimetière qui a été réalisé intégralement bénévolement par la population, c’est à présent l’appartement communal qui a fait l’objet

d’une nouvelle mobilisation villageoise.


Texte et photos Mairie de Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle


Quand je me recueille sur sa tombe je sens monter la douceur de son âme
La mort ne s’arrête pas au cercueil… La mort allume une éternelle flamme
Le cimetière n’est pas la maison des morts, le cimetière est une porte vers l’éternité
Mourir n’est pas mourir…

Mourir s’est vivre autrement dans la paix et la sérénité

Inauguration le 31 Octobre 2015

<<Un cimetière où paradoxalement, désormais,  il fait bon vivre,

Un cimetière également où il fait bon reposer.>>

Jean-Michel Teulière

Discours Jean-Michel Teulière

 

Monsieur le Député Nauche,

Monsieur le Vice Président du Conseil régional, Cher Claude Trémouille,

Madame, Monsieur les conseillers départementaux, Chère Laurence Dumas et Jean-Claude Leygnac,

Messieurs les Présidents des Communautés de Communes de Mercoeur, mon cher Lucien Delpeuch,

d’Argentat, Hubert Arestier,

de Beynat, Alain Simmonet,

de Meyssac, Christophe Caron, 

Mes chers amis collègues Maires de Mercoeur, Goulles, Sexcles, St Julien le Pèlerin, Camps, La Chapelle St Géraud, Bassignac le Bas, Reygades,  Altillac, Auriac et St Geniez ô merle

 mes amis de St Bonnet,

Mesdames, Messieurs,

 

(excusés : Le dévoué Joseph Lalo, adjoint au Maire de St Bonnet, en cure…

M. le Président du syndicat vallée de la Dordogne Corrézienne, Gérard Lavastrou,

Mme la conseillère Départementale, Laurence Dumas)

Suite discours Jean-Michel Teulière

 

Drôle d’inauguration que celle qui nous réunit ici, en cette veille de Toussaint autour de notre cimetière…

Vous avouerez, que rares sont les Maires de France qui peuvent se prévaloir, comme moi, d’accueillir lors d’une inauguration, un public plus important que nombre de ses habitants… C’est une performance !

Vous me concèderez, Monsieur Nauche, qu’à l’époque où vous étiez Maire jamais cela ne vous est arrivé à Brive, vous pouvez nous l’avouer, sans gène…pas plus d’ailleurs aujourd’hui avec votre successeur, qui lui non plus, n’a pas fait mieux….

Si mon Conseil Municipal et moi même avons souhaité vous  réunir ici aujourd’hui, c’est pour saluer le modeste, mais essentiel investissement d’une population,  le travail et la mobilisation des habitants  de la commune que j’ai l’honneur d’administrer.

Comme vous le savez, même si St Bonnet les Tours de Merle, avec ses 26 lettres, est le plus grand nom des communes du Limousin, il n’en demeure pas moins que c’est aussi l’un des plus petit budget communal.

 

Ici, à par notre dévouée secrétaire de mairie qui n’apparaît que deux demies journées par semaine, point d’employé communal, pas de service technique, pas non plus de sous traitance extérieure pour assurer l’entretien de notre espace public.

Les fuites d’eau, c’est le citoyen, l’élu qui les  gèrent !

L’herbe haute sur les bas côtés de nos routes, c’est nous qui la coupons !

Une vitre cassée, une porte à repeindre, un mur à reconstruire, c’est l’usager qui l’assume !

Rendons à La Fontaine ce que certains croient trouver dans la Bible ! "Aide toi le ciel t'aidera" ? Cet adage  est devenu au fil des ans un peu de notre philosophie, un état d’esprit, Ici à St Bonnet.

Anciennement appelé St Bonnet le pauvre, nous assumons cet héritage et prenons en main notre petit destin de très petite commune rurale.

Aussi, en hommage à nos aïeux qui reposent à côté de nous, nous favorisons, autant que faire ce peu, l’entraide et le partage et nous nous mobilisons régulièrement pour entretenir notre patrimoine transmis par  ceux qui reposent derrière ce mur.

Cette année, la population s’est mobilisée pour deux causes, la rénovation de notre appartement communal et la réhabilitation de notre ancien cimetière en vu d’en faire un espace paysager. C’est ce qui nous réunit aujourd’hui en ce lieu.

Ici, un petit matin de mars 2015, une grande partie de notre modeste population s’est levée pour participer ensemble à un chantier citoyen, participatif, d’entraide pour  le bien collectif. Des hommes et des femmes, muent par la simple idée de donner de leur temps pour leur village. La simple idée qu’ensemble, solidaires nous pourrions améliorer, embellir ce lieu où repose nos parents et où nous séjournerons un jour.

Oui St bonnet n’est pas riche, mais nous l’assumons, sans nous plaindre !

Mais la richesse qu’est-ce exactement ? Ne serait-ce pas tout compte fait l’entraide, la solidarité, la convivialité en instaurant un vrai esprit de village ? Malgré les différences, malgré les divergences, malgré les vielles histoires de famille qui remontent pour certaines au haut Moyen âge, nous arrivons tout de même à nous réunir, nous unir, et nous entendre pour une même cause, un même but, une même action désintéressée, sans parti pris, sans arrière pensée…

Jean-Michel Teulière                         Séverine Perrotin

                      Maire de St Bonnet                 Première adjointe à la mairie

Suite discours Jean-Michel Teulière

 

Toutes les expressions de cette mobilisation, sont autant de signe de richesse, d’une grande richesse, d’une grande vitalité, des valeurs que beaucoup perdent et particulièrement ceux qui sont riche économiquement.

Oui, même si, comme l’on dit que St Bonnet a des fins de mois difficiles, la commune que j’ai l’honneur d’administrer est une petite cité riche de ses habitants, riches de leurs actes citoyens, riche de cette forme d’humanisme qui donne à l’autre, qui aide solidairement, partant du principe « qu’ensemble on est plus fort… »

J’ai eu l’honneur de partager aux côté de mes concitoyens le travail de ce chantier, c’est un honneur…nous ne sommes peut-être, à tout bien réfléchir, pas si pauvre que cela…

Certains esprits facétieux doivent penser qu’égoïstement, nous investissons en définitive du temps pour notre confort de demain…

On pourrait penser également que face à ces alignements de tombes, les St Bonnetois n’ont d’autres soucis et préoccupations que de mourir… Non il n’en n’est rien, je vous l’assure !!!

 

Il fait bon vivre à St Bonnet. On mange sainement, on fait de l’activité physique,  on ne consomme apriori, ni drogues, peut-être un peu d’alcool, pas en grande quantité… mais malgré cet effort quotidien, cette hygiène de vie en tout point remarquable, il faut bien l’admettre… on meurt quand même !

 

Donc, il devenait urgent d’embellir notre prochaine villégiature et plus sérieusement honorer par notre travail, la mémoire de nos aïeux et rendre service à notre village.

Nous inaugurons ici aujourd’hui également notre nouveau cimetière, l’agrandissement de l’ancien,  que mon prédécesseur, le dévoué Michel Cueille, avec son équipe, ont souhaité et réalisé.

Qu’ils en soient remerciés.

 

Pour la partie ancienne, la problématique était la suivante : Notre cimetière était jusqu’à l’année dernier, avant cette mobilisation, un espace où terre et graviers mélangés côtoyés quelques mauvaises herbes vite aspergées  d’herbicides. Entre les tombes, sur les sépultures, aucune expression de la vie. Du sable, de la terre, du béton, des cailloux amoncelés et des talus qui s’écroulent.

Jean-Claude Leygnac, Maire d'Argentat

Suite discours Jean-Michel Teulière

 

Point de vie en ce lieu, seul le chant extérieur de quelques oiseaux ou les cris d’enfants nous ramenait à notre existence villageoise. La vie pourtant était là, juste aux portes du cimetière…. et si nous permettions que celle-ci entre un peu dans cet endroit ?

Et si l’herbe verte venait combler tous ces interstices morts, ces espaces pleins de vide,

Et si nous permettions à des fleurs des champs de venir égayer les talus, le tour de notre croix monumentale,

Et si des murets de pierres sèches retenaient la terre qui, à chaque pluie, tentait par tous les moyens de se sauver,

Et si une expression artistique, un peu d’esthétisme, de poésie  pénétrer en ce lieu… c’est ce que nous avons tenté de faire, modestement, humblement par le fruit de notre travail.

 Pourtant des évènements naturels ont contrarié quelque peu  notre œuvre puisque plusieurs  orages successifs balayeront la terre et les semis de pelouse et une canicule sans précédent maltraitera notre herbe naissante et nos plantations.

 

Et puis, paradoxalement, anciennement,  quelle difficulté pour entretenir ce lieu, car je vous le rappelle, c’est nous qui entretenons également notre cimetière… et tout l’espace public… les quelques herbes rebelles étaient coupées par notre débroussailleuse qui projetait maladroitement toujours quelques graviers sur les caveaux, graviers qu’il fallait à la hâte aller balayer.

 

Nous décidons donc au printemps dernier de nous mobiliser et extraire tous les graviers, les cailloux mélangés à la terre et retournons ce terrain tout compte fait fertile afin d’y semer de la nature. De l’herbe, des fleurs des champs apparaissent, ici on construit un muret de pierres séches, là on crée un cheminement stabilisé, mélange de chaux et de sable local.

Des entreprises d’Argentat nous aide et nous encourage même dans notre initiative en nous offrant des semences, des matériaux, de la peinture

Œuvre de Bertrand Cholet

Devant vous un échiquier, miroir du monde, sur lequel les hommes sont des pions, différents par leurs conditions mais unis par une même, une seule destinée.

Le noir et le blanc symbolisent les moments difficiles de la vie, précédés ou suivis par des jours plus heureux, la tristesse la joie, la nuit la clarté, la mort la vie. Et la Nature, immuable, reprend toujours ses droits, quoiqu’il advienne rien ne peut interrompre le cycle des saisons, le côté inéluctable des choses. Les vols des Grues cendrées rythment ainsi nos vies, l’éternel recommencement.

Après leur passage, reste le souvenir, la plume tombée sur le sol, le souvenir de l’âme qui s’est envolée, le souvenir de l’être cher disparu. Le fil de la vie est fragile. Il peut se rompre à chaque instant face au temps qui s’écoule, telle une rivière, en traversant les méandres de la vie, de sa source jusqu’à l’océan, l’immensité, l’éternité.

Sur le bord de l’échiquier est inscrit un haiku, « Les hommes meurent. Les hommes vivent. Passent les grues cendrées » inspiré de l’auteur japonais Natsume Sôseki. Ce petit poème, qui apparaît là comme une déclaration, retranscrit l’évanescence des choses et exprime en nous, les émotions du temps qui passe.

Suite discours Jean-Michel Teulière


Ce n’est pas moins de 2000 € de dons en nature qui nous sont ainsi offerts.

 

Que je puisse ici remercier, au nom des habitants de ma commune, les établissements Gédimat-Flamary, Pierre et Sabine,  le  Syndicat agricole,  Pascal Widemann, le Gaex Bendix , Naja, l’enseigne MR Bricolage, Bernard Chili, Gamm vert, Olivier Farge, M. Brugnon et  les porcelaines d’art Fayes à St Maurice les Brousse.

Tous ces donateurs nous ont accordé leur confiance et ont ainsi permis que puisse voir le jour cette réalisation. Un grand Merci à eux…

Merci également au Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Corrèze, le CAUE,  Mme Sandra Nicole de nous avoir conseillé, guidé, accompagné, soutenu dans ce projet qui est devenu réalité. Merci Sandra.

 

Ce cimetière  accueille désormais deux créations artistiques. Une au cœur de notre espace, imaginée par Bruno Di Rosa, notre artiste Saint-Bonnetois qui a proposé que soit repeinte la croix monumentale qui trône au milieu de l’espace. Et puis, cette création originale, installée sur le mur, que nous allons découvrir sans tarder, qui est l’œuvre de mon ami Bertrand Cholet.

Pour ceux qui apprécient les chiffes, notre chantier citoyens ce n’est pas moins de :

 

- 340 heures de travail bénévoles  réalisées (soit 2 mois et demi pour un homme).

- plus de la moitié de la population  de la commune qui ont donné gratuitement de son temps.

- 12.000 € d’économies réalisées pour la commune.

- 7 entreprises citoyennes d’Argentat  et d’ailleurs qui ont soutenu financièrement cette initiative 

- 2 créations artistiques  offertes.

- 0 € d'investis par la collectivité, pour le citoyen de la commune

- Aucune subvention publique

- 0 pesticide, l'arrêt de l'usage d'herbicide

              Germaine Aumont 87 ans                    Armand Teulière 3 ans

   (veuve de l'un de nos anciens Maire)

Suite discours Jean-Michel Teulière

 

La vraie richesse, ce n’est pas celle  des riches…

 La vraie richesse c’est celle portée par des valeurs humaines,

Celle désintéressée, celle de l’entraide, de la solidarité,

Celle de la prise en charge individuelle d’une œuvre collective,

Celle qui tout simplement réunie une population, des humbles personnes, autour de projets pour le bien collectif,

La vraie richesse c’est celle du cœur

 

Grâce à notre travail, ce cimetière est désormais aujourd’hui encore un peu plus le notre,

Grâce à notre travail, nous sommes devenus les garants de la pérennité de ce lieu,

 

Un cimetière où paradoxalement, désormais,  il fait bon vivre,

Un cimetière également où il fait bon reposer,

Un cimetière qui, par le  travail réalisé, notre implication collective, aussi modeste soit-elle méritait bien une petite inauguration …

 

Car ce n’est partout que les citoyens entretiennent gracieusement leur espace public…

 

Drôle d’inauguration que celle qui nous réunit ici, en cette veille de Toussaint autour de notre cimetière…

Drôle d’inauguration atypique où le Maire peut se soustraire des traditionnels protocoles, de la bienséance…. Drôle d’inauguration en effet où le Maire n’a pas besoin de remercier les organismes publics financeurs…  il n’y en a pas ! Drôle d’inauguration, où le Maire peut se permettre dans son discours d’oublier son député, d’ignorer son Conseiller régional, d’oublier de flatter ses conseillers départementaux,  son Président de com com ou son Président de syndicat… Pourtant, nous les aimons et nous avons besoin d’eux…

 

Pour autant je me dois de vous exprimer, chers élus, avec une très grande sincérité, ma gratitude d’avoir répondu à notre invitation en venant nombreux honorer aujourd’hui par votre présence, et c’est un très grand honneur que vous nous faites,  le travail réalisé par la population de St Bonnet.

Suite discours Jean-Michel Teulière

 

Cela démontre votre attachement viscéral à soutenir notre territoire rural et ses valeurs.

Le restant de l’année, St Bonnet n’est rien, pas grand-chose tout du moins, grâce à votre présence ici, nous savons désormais que nous sommes « un peu » aujourd’hui. Vous savez maintenant que nous existons, que nous sommes bien vivants, fiers et heureux de vivre dans notre beau Pays vallée de la Dodogne, notre Xaintrie.

Arrêtons de nous plaindre, de nous lamenter… Je sais que les raisons légitimes ne manquent pas en ce moment mais au contraire, soyons entreprenant, allons de l’avant, soyons offensifs, il faut croire en nous… Nous vivons sur un territoire qui possède de grandes ressources, une immense richesse qui ne demande qu’a émerger… exploitons la et unissons nous ! Notre force, c’est celle de l’union, de la mutualisation, de l’entraide….

 

Je souhaitais en conclusion de ce discours, par-dessus tout  remercier, ici et aujourd’hui,  très chaleureusement et mettre à l’honneur les Saint-Bonnetois, mes voisins, mes Amis, qui se sont  investis sans compter dans cette réalisation…

Cette journée est la leur…

Comme je le dis souvent, je ne suis que le Maire de cette modeste commune, Aujourd’hui, je suis très, très fiers,  de nous, de vous, de ce que nous sommes, de ce que nous avons fait et de ce qui nous reste à faire !!!

 

Bienvenue à St Bonnet les Tours de Merle, Bravo et merci à vous tous….

  

Je laisse la parole à M. le Député de la seconde circonscription de la Corrèze, M. Philippe Nauche

 M. le Conseiller départemental du canton d’Argentat

 M. le Président de la Communauté de Communes du canton de Mercoeur

 

 


Pot de l'Amitié.


<<Il fait bon vivre à St Bonnet. On mange sainement, on fait de l’activité physique,  on ne consomme apriori, ni drogues, peut-être un peu d’alcool, pas en grande quantité…>>

                                  Jean-Michel Teulière


Texte Jean-Michel Teulière       Photos Nicole Dang

D’autres médias ont parlé du Cimetière

de Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle

 

 

Samedi (31 octobre)

France Inter et

l'émission "CO2 mon amour" m'a tendu le micro.

 

(aller à 4.25 mn)

Dimanche soir (1er novembre),

nous avons bénéficié au Jt de

France 3 Limousin

d'un court reportage.

 

(aller à 20.29 mn)

Journal La Montagne

Limousin > Corrèze > Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle 19/10/15 - 06h00

Un chantier participatif remarquable

 Les International Six Days Of Enduro

2017

 

ISDE 2017 se dérouleront en France du 28 août au 02 septembre 2017 à Brive la Gaillarde  et en Xaintrie-  France

La FIM renouvelle donc sa confiance aux organisateurs locaux Le Moto Club Uzerchois et Xaintrie Moto Club reunis pour l’occasion dans le comité d’organisation 2017 des ISDE.

 

Voir Site officiel

Les International Six Days Of Enduro 2017 en Xaintrie
Les International Six Days Of Enduro 2017 en Xaintrie
Les International Six Days Of Enduro 2017 en Xaintrie
Les International Six Days Of Enduro 2017 en Xaintrie

Création du Site

Xaintrie-Passions

Le 27 Mai 2012

Un petit site sans

 prétention, apolitique

 juste pour nôtre plaisir

     et peut-être le vôtre ...

   * Que du Bonheur *

 

  1400 Pages, 

680 Reportages

21000 Photos

répartis dans l'ensemble des rubriques

       Photos libres de        droits d’usage

Photos

Bernard BARDI sur

sa page

Office de Tourisme

de la Xaintrie

Site Internet

La Corrèze
La Corrèze
La Xaintrie
La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie

Voir plannings des visites 2016

Barrages du Chastang, Bort-les-Orgues,

La Tuilières,

l'Aigle,

Saint-Etienne-Cantales

Petite annonce gratuite

 

Bienvenue

en Xaintrie

 

Gites

Locations

Locations Vacances

Camping à la Ferme
Chambres d'H
ôtes

 

Hébergement

METEO Agricole

quotidienne

Prévisions à 7 jours

Saint-Privat

Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants

Lac de Feyt
Lac de Feyt

Alain AUBIGNAC

Administrateur du site

danielleaubignac@orange .fr

 

Né à Tulle (19)

Famille Originaire

de la Xaintrie depuis 1749

Commune St Privat (19) 

Commune d'Auriac (19)

CommuneTourniac (15)       

Mes Passions

La Généalogie depuis 31 ans

La Xaintrie

La Nature

La Photo

Correspondante pour

Xaintrie-Passions

Nicole DANG 

 

Artiste peintre 

  famille Puyraimond et

Dichamp en Xaintrie  
Restauratrice en retraite
 - le moulin de Lavergne
 - le "Liadou"

 à Saint Julien aux bois
- le "Scottich Pub"

à Argentat 

 

Mes Passions:
 créer et transmettre en Xaintrie la peinture, l'art et la culture

Correspondant pour

Xaintrie-Passions

 

Bernard BARDI

 

Mes Passions:

Le Dessin (les Pastels)

La Photo : fleurs, insectes,

                 nature, paysages

Le Sport:

   Marathon   

  Triathlon  

 Cyclisme

« La liberté,

c'est l'indépendance de la pensée. »



Voir Page

Sites favoris ou Amis

ou recommandés

Le Cèpe de Bordeaux
Le Cèpe de Bordeaux
La Vache de Salers
La Vache de Salers
La Châtaigne
La Châtaigne
Promenades en sous bois
Promenades en sous bois
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
La Faune
La Faune
La Flore (Le Genet)
La Flore (Le Genet)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Les Barrages (Le Chastang)
Les Barrages (Le Chastang)
Les rivières (La Dordogne) Argentat
Les rivières (La Dordogne) Argentat