La Victoire du <<Rhin et Danube>> du 31 mars au 26 avril 1945

Vidéo

La 1ere Armée Française "Rhin et Danube" dans la bataille d'Allemagne

mars à mai 1945.

Blason de de la 1er Armée Française Rhin et Danube

Texte et photo Wikipédia

La 1re armée française est le nom donné aux unités militaires placées sous les ordres du général de Lattre de Tassigny et destinées

 à la libération du territoire français.
Elle est d'abord connue sous le nom de 2e armée (26 décembre 1943)

 puis d'armée B à partir du 23 janvier 1944.
C'est la composante principale de l'Armée française de la Libération.

 

En Allemagne, l'armée effective comptera jusqu'à 260 000 hommes. Les 18 000 hommes de la 1re DFL seront ensuite affectés en Italie, portant à peu près 50 000 le nombre de soldats français dans les Alpes et en Italie du nord.

De facto, la 1re armée recouvre alors l'ensemble des forces armées françaises engagées en Allemagne sous commandement français, tandis que la 2e DB, des commandos, les 3e et 4e régiments SAS sont sous commandement britannique, et que le régiment de chasse Normandie-Niémen est placé sous commandement soviétique.

Certaines de ses unités, dont la 1re DFL (18 000 hommes) et la 27e division alpine, seront envoyées dans les Alpes et en Italie du nord en 1945.

Toutefois, malgré les disparités entre unités, c'est une excellente formation, qui accomplira des exploits en Provence et surtout dans les Vosges, en Alsace et en Bade-Wurtemberg, faisant plus de 250 000 prisonniers (remis ensuite aux autorités militaires américaines puis rendus à la France) et neutralisant un nombre important d'ennemis.

Les pertes de la 1re armée depuis le débarquement de Provence en août 1944 jusqu'à mai 1945 sont estimées par le maréchal de Lattre de Tassigny à 13 874 tués et 42 256 blessés soit un taux de tués de 5,33 % par rapport aux effectifs moyens (260 000) de la 1re armée. Les unités les plus éprouvées étant les régiments de tirailleurs. À titre de comparaison, le taux de tués, sur la durée de la guerre, pour les armées britanniques s'élève à 5,2 % et celui des armées américaines à 2,5 % .

Les pertes sont estimées à 55 000 tués et blessés par le Maréchal Juin. Ceux que l'on appellera, plus tard, les Pieds-Noirs eurent 8 000 tués.

Les chiffres détaillés du Service historique de la défense font état eux de 9 237 tués (dont 3 620 Maghrébins) et 34 714 blessés (dont 18 531 Maghrébins) auxquels s'ajoutent les pertes de la 2e DB s'élevant à 1 224 tués (dont 96 Maghrébins) et 5 257 blessés (dont 584 Maghrébins). Ce qui donne au total 50 432 tués et blessés.

La marche glorieuse (La vie de Jean de Lattre de Tassigny)

Jean Joseph Marie Gabriel de Lattre de Tassigny est un général d'armée et maréchal de France, né le 2 février 1889 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) et mort le 11 janvier 1952 à Paris.

 

Promu général de brigade, le 22 mars 1939, il est chef d'état-major de la Ve armée le 2 septembre 1939. Le 1er janvier 1940, il prend le commandement de la 14e division d'Infanterie qu'il commande pendant les affrontements avec la Wehrmacht à Rethel, où sa division résiste héroïquement, jusqu’à la Champagne et l’Yonne, et conserve miraculeusement sa cohésion militaire au milieu du chaos de la débâcle. De juillet 1940 à septembre 1941, il est adjoint au général commandant la 13e région militaire à Clermont-Ferrand puis devient général de division commandant des troupes de Tunisie jusqu'à la fin 1941. Par la suite, il commande la 16e Division à Montpellier et est promu général de corps d'armée.

D'après son ouvrage "Histoire de la 1re Armée française, Rhin et Danube", c'est sur sa proposition que le maréchal Pétain élèva le colonel De Gaulle au rang de général.

En août 1942, il est contacté par Jean Moulin pour prendre la tête de l'Armée secrète, mais il refuse.

Lorsque la zone libre est envahie par les troupes allemandes, il refuse l'ordre de ne pas combattre et est arrêté. Il est condamné à 10 ans de prison par le tribunal d'État de la section de Lyon le 9 janvier 1943. Il a même été envisagé de le radier de l'Ordre national de la Légion d'honneur.

Parvenant à s'évader de la maison d'arrêt de Riom le 3 septembre 1943, il fuit, via le Port d'Arciat et rejoint Londres, puis Alger où il arrive le 20 décembre 1943, après avoir été promu au rang de général d'armée le 11 novembre 1943 par le général de Gaulle. En décembre 1943, il commande donc l’Armée B, qui devient la Première Armée française. Il débarque en Provence le 16 août 1944, prend Toulon et Marseille, remonte la vallée du Rhône en prenant Lyon et les Vosges au passage, puis le Rhin, libère l’Alsace où il remporte des victoires autour de Strasbourg et surtout à Colmar, et entre en Allemagne jusqu'au Danube. De Lattre prend Karlsruhe, la Forêt-Noire et Stuttgart où de très nombreux soldats allemands sont capturés. Il représente la France à la signature de la capitulation allemande du 8 mai 1945 à Berlin au quartier général du maréchal Joukov.

Document Jean-Claude Segaud

Clic gauche sur une page pour l'agrandir

Création du Site

Xaintrie-Passions

Le 27 Mai 2012

Un petit site sans

 prétention, apolitique

 juste pour nôtre plaisir

     et peut-être le vôtre ...

   * Que du Bonheur *

 

  1400 Pages, 

680 Reportages

21000 Photos

répartis dans l'ensemble des rubriques

       Photos libres de        droits d’usage

Photos

Bernard BARDI sur

sa page

Office de Tourisme

de la Xaintrie

Site Internet

La Corrèze
La Corrèze
La Xaintrie
La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie

Voir plannings des visites 2017

Barrages du Chastang, Bort-les-Orgues,

La Tuilières,

l'Aigle,

Saint-Etienne-Cantales

Petite annonce gratuite

 

Bienvenue

en Xaintrie

 

Gites

Locations

Locations Vacances

Camping à la Ferme
Chambres d'H
ôtes

 

Hébergement

METEO Agricole

quotidienne

Prévisions à 7 jours

Saint-Privat

Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants

Lac de Feyt
Lac de Feyt

Alain AUBIGNAC

Administrateur du site

danielleaubignac@orange .fr

 

Né à Tulle (19)

Famille Originaire

de la Xaintrie depuis 1749

Commune St Privat (19) 

Commune d'Auriac (19)

CommuneTourniac (15)       

Mes Passions

La Généalogie depuis 31 ans

La Xaintrie

La Nature

La Photo

Correspondante pour

Xaintrie-Passions

Nicole DANG 

 

Artiste peintre 

  famille Puyraimond et

Dichamp en Xaintrie  
Restauratrice en retraite
 - le moulin de Lavergne
 - le "Liadou"

 à Saint Julien aux bois
- le "Scottich Pub"

à Argentat 

 

Mes Passions:
 créer et transmettre en Xaintrie la peinture, l'art et la culture

Correspondant pour

Xaintrie-Passions

 

Bernard BARDI

 

Mes Passions:

Le Dessin (les Pastels)

La Photo : fleurs, insectes,

                 nature, paysages

Le Sport:

   Marathon   

  Triathlon  

 Cyclisme

« La liberté,

c'est l'indépendance de la pensée. »



Voir Page

Sites favoris ou Amis

ou recommandés

Le Cèpe de Bordeaux
Le Cèpe de Bordeaux
La Vache de Salers
La Vache de Salers
La Châtaigne
La Châtaigne
Promenades en sous bois
Promenades en sous bois
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
La Faune
La Faune
La Flore (Le Genet)
La Flore (Le Genet)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Les Barrages (Le Chastang)
Les Barrages (Le Chastang)
Les rivières (La Dordogne) Argentat
Les rivières (La Dordogne) Argentat