Samedi 3 septembre 2016

 

Hommage aux Maquis      Rappel historique

 

Dévoilage de la plaque commémorative

 

Chants patriotiques

 

.

 

 

.

Serge LEYMONIE maire de Chalvignac (15)

Serge GUILLAUME maire de Soursac (19)

Sophie FERRADOU  Directrice de la Poste

 

Renaud CRASSOUS Directeur Production Hydraulique Dordogne (EDF)

Daniel FRANÇOIS Directeur du barrage de l'Aigle

Discours de Jean-Pierre BLANCHET président de l'ACAD

 Mesdames, Messieurs, bonjour,

 

Tout d'abord je voudrais, au nom de l'Amicale des Compagnons de l'Aigle sur Dordogne, remercier toutes les personnes, institutions, organisations ici présentes ou représentées qui, en se joignant à nous en ce jour ou nous ayant apporté leur aide et leur soutien, nous ont permis de créer et mettre sur pied cette évènement.

Nombreux sont les témoignages de ceux qui ont bien voulu nous rejoindre, par exemple celui-ci :

 

 "Aujourd'hui, l'Ateneo Republicano du Limousin vous remercie de nous avoir invités pour venir rendre hommage au courage et sacrifices de tous ces hommes et de toutes ces femmes de différentes nationalités, parmi lesquels nos parents, nos amis, nos compagnons espagnols.

Ils ont été chassés de leurs pays par le franquisme mais ils n'ont jamais voulu s'avouer vaincus et  n'ont jamais renoncé.

Aussi quand la France a eu besoin d'hommes et de femmes pour combattre leur ennemi commun qu'ils connaissaient bien, le fascisme, ils n'ont pas hésité à se joindre à eux et à verser leur sang pour le pays qui les avait accueillis.

Ils ont choisis de se lever, car il valait mieux mourir debout que vivre à genoux.

A tous, combattants de la liberté, que les honneurs vous soient rendus."

 

Avec l'aide de La Poste, un timbre imprimé à 1 million d'exemplaires va faire connaître les Maquis du Barrage de l'Aigle à la France entière.

L'idée de ces maquis est née au cours de l'été 1942.

En prévision d'une éventuelle invasion de la zone sud par l'armée allemande, un groupe d'officiers français met sur pied un projet destiné à exercer une action retardatrice. Ce projet fait long feu ; mais il reste une infrastructure suffisante pour que des hommes poursuivent l'action dans la Clandestinité. Pierre Roussilhe et Michel de la Blanchardière prennent ainsi contact avec André Coyne qui leur désigne André Decelle comme interlocuteur.

L'épopée démarre

 André Decelle crée l'ORA, Organisation de la Résistance Armée du barrage qui deviendra celle du Cantal.

Cette organisation s'implante dans un milieu couvert par d'autres organisations de résistance (Les MUR Mouvement Unis de Résistance ; Corps Franc Page ; des éléments FTPF (Franc Tireurs Partisans Français) plus ou moins liés aux  Maquis de haute Corrèze.

La mission qui est donnée au groupe de résistance du Barrage  peut se définir ainsi:

Créer une base arrière pouvant assurer le fonctionnement d'un Etat Major opérationnel

Créer des unités de combat légères

Conserver un secret absolu et n'entreprendre d'actions que sur ordre

Maintenir un contact avec les officiers

Dès la fin de 1942, il commence ses opérations de récupération de matériel.

Le projet de création d'un camp d'accueil et de formation pour un millier de volontaires voit le jour au début de 1943. Il se concrétisera un peu plus tard.

Mais il faut se procurer des armes à la mesure des ambitions du projet et préparer les conditions de parachutages.

Une équipe est constituée sous la responsabilité de Claude Bouchot. Elle choisit les terrains les plus appropriés.

C'est par le message "Orion pavoise le ciel" que Londres annonce le premier parachutage.

Il a lieu dans la nuit du 12 au13 Août 1943 sur le terrain de La Forestie, tout près d'ici et compte sept containers.

Quatre autres parachutages suivront entre la fin 1943 et le début de 1944.

Le matériel et les armes sont là.

Le camp d'entraînement "commando" de Néronne se met en place au printemps 1944 et chacun peut imaginer ce qu'est la vie de ces soldats de l'ombre dans le confort des burons de nos montagnes…

Des volontaires arrivent de partout : d'Issoire (8ème dragon), de l'Aigle, des chantiers de jeunesse…

Les compagnies Espagnoles, souvent des Catalans, s'installent au Puy Violent et assurent les missions locales pour le Bataillon Didier

 Une autre cellule se constitue à Longayroux, près de la Maronne et accueille à son tour des groupes de différentes origines, dont une compagnie Nord Africaine et une compagnie polonaise

Quelle que soit leur nationalité, ceux-là seront Français par le sang versé.

Enfin, le 14 juillet 1944 : avec l'aide du Major Cardozzo  les maquis se réunissent et voici l'Opération Cadillac

Un parachutage massif d'armes qui permet de rendre définitivement opérationnelle cette troupe cachée.

La guerre armée du bataillon Didier commence…

Les batailles se succèdent…

Le Lioran, Saint Poncy, Autun.

On fait une pause près de Dijon. André Coyne vient demander au bataillon Didier de rejoindre l'Aigle, le besoin de techniciens, sur place est indispensable à la reprise complète des travaux.

Certains rejoignent le Corps Franc Pommies puis la Première Armée de De Lattre de Tassigny. Ils continuent la guerre et poursuivent leur aventure jusqu'à Stuttgart.

Certains reviennent au Barrage de l'Aigle et reprennent la construction de l'ouvrage.

Il entre en production au cours l'été 1945. Pas un KWH n'aura été livré à l'ennemi

Ceci n'est qu'un très bref, trop bref résumé de l'histoire de ces hommes.

Mais on ne peut pas l'appréhender complètement sans le remettre dans le contexte de la construction du barrage.

De cette cité isolée, faite de tôles et de bois où l'on comptera près de 1500 habitants de toutes origines, au trois quart célibataires, issus d'une trentaine de nationalités différentes.

Non seulement cette population hétéroclite saura vivre en harmonie, non seulement elle construira ce magnifique barrage, mais elle saura effacer ou dépasser toutes les différences de nationalités, tous les conflits d'intérêt ou de personnalité pour écrire cette éclatante page d'histoire.

Exprimer en quelque mots tout ce que fût cette période, le barrage, l'engloutissement de la vallée les combats, les sacrifices demande un talent que je n'ai pas.

Mais lorsque je suis seul, au pied de cet ouvrage, face à ces incompréhensibles mystères,  il me revient à l'esprit les dernières lignes du roman de Norman Maclean que je voudrai vous faire partager en ne changeant qu'un mot :

 

Aujourd'hui, presque tous ceux que j'ai aimés sans les comprendre sont morts, mais je n'ai pas renoncé à chercher à les connaître.

Ici, la rivière a creusé son lit au moment du grand déluge.

Elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps.

Sur certains de ces rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale.

Sous les rochers, il y a les paroles.

Parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.

A la fin, toutes les choses se confondent en une seule et, au milieu, coule la Dordogne.

Je suis hanté par ses eaux.

Sibylle SAMOYAULT Sous-préfète de l'arrondissement de Mauriac (15)

Alain DECELLE               Maxime DAYMARD              Bruno DECELLE

     Fils d'André DECELLE        Arrière petit-fils de           Fils d'André DECELLE

                                                  Fernand DAYMARD

 

Fernand DAYMARD

 

 

 

Né le 06/ 01/1923        Décédé le 02/02/2007

 

Fernand DAYMARD engagé le 16 novembre 1942 dans l'armée d'armistice pour 3 ans. Il est mis en congé à compter du 1er mars 1943 lors de l'entrée des Allemands en zone libre. Il rejoint Soursac son village natal et se fait embaucher de nouveau au barrage où il avait été mousse auparavant. A l'Aigle, il se met à la disposition d'André Decelle dans l'ORA du Cantal. Il rentre aux FFI d'Auvergne le 6 juin 1944, puis au Corps Franc Pommies en septembre 1944. Il est à Néronne avec ses camarades du barrage là, il se rendent jusqu'à Autun (libération d'Autun) Engagé pour la durée de la guerre, il est réaffecté dans son ancienne unité, la 126e dans la 1ere armée Rhin et Danube de Delattre de Tassigny. C'est avec cette armée qu'il fait la campagne des Vosges, passage du Rhin puis armée d'occupation à Ulm et Stuttgart.

Il est démobilisé le 15 novembre 1945 à la fin de son contrat d'engagement.

La chorale de Soursac interprète le Chant des partisans accompagnée

par Rémy Sallard à l'accordéon

La chorale de Soursac interprète la complainte du partisans accompagnée

par Rémy Sallard à l'accordéon

Création du Site

Xaintrie-Passions

Le 27 Mai 2012

Un petit site sans

 prétention, apolitique

 juste pour nôtre plaisir

     et peut-être le vôtre ...

   * Que du Bonheur *

 

  1400 Pages, 

680 Reportages

21000 Photos

répartis dans l'ensemble des rubriques

       Photos libres de        droits d’usage

Photos

Bernard BARDI sur

sa page

Office de Tourisme

de la Xaintrie

Site Internet

La Corrèze
La Corrèze
La Xaintrie
La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Office du Tourime de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie
Logo de La Xaintrie

Voir plannings des visites 2017

Barrages du Chastang, Bort-les-Orgues,

La Tuilières,

l'Aigle,

Saint-Etienne-Cantales

Petite annonce gratuite

 

Bienvenue

en Xaintrie

 

Gites

Locations

Locations Vacances

Camping à la Ferme
Chambres d'H
ôtes

 

Hébergement

METEO Agricole

quotidienne

Prévisions à 7 jours

Saint-Privat

Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants

Lac de Feyt
Lac de Feyt

Alain AUBIGNAC

Administrateur du site

danielleaubignac@orange .fr

 

Né à Tulle (19)

Famille Originaire

de la Xaintrie depuis 1749

Commune St Privat (19) 

Commune d'Auriac (19)

CommuneTourniac (15)       

Mes Passions

La Généalogie depuis 36 ans

La Xaintrie

La Nature

La Photo

Correspondante pour

Xaintrie-Passions

Nicole DANG 

 

Artiste peintre 

  famille Puyraimond et

Dichamp en Xaintrie  
Restauratrice en retraite
 - le moulin de Lavergne
 - le "Liadou"

 à Saint Julien aux bois
- le "Scottich Pub"

à Argentat 

 

Mes Passions:
 créer et transmettre en Xaintrie la peinture, l'art et la culture

Correspondant pour

Xaintrie-Passions

 

Bernard BARDI

 

Mes Passions:

Le Dessin (les Pastels)

La Photo : fleurs, insectes,

                 nature, paysages

Le Sport:

   Marathon   

  Triathlon  

 Cyclisme

« La liberté,

c'est l'indépendance de la pensée. »



Voir Page

Sites favoris ou Amis

ou recommandés

Le Cèpe de Bordeaux
Le Cèpe de Bordeaux
La Vache de Salers
La Vache de Salers
La Châtaigne
La Châtaigne
Promenades en sous bois
Promenades en sous bois
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
Les lacs et la Pêche (Lac de Feyt)
La Faune
La Faune
La Flore (Le Genet)
La Flore (Le Genet)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Le Patrimoine (Tours de Merle)
Les Barrages (Le Chastang)
Les Barrages (Le Chastang)
Les rivières (La Dordogne) Argentat
Les rivières (La Dordogne) Argentat